Des villes au patrimoine
exceptionnel

Rennes © Yannick Le Gal
Rennes© Yannick Le Gal

Rennes, capitale de la Bretagne

Située au coeur de la Haute Bretagne, Rennes se visite pour elle-même. A la fois ville moderne et dynamique - elle est labellisée French Tech - et Ville d’art et d’histoire, elle possède un patrimoine architectural riche et diversifié. Pas moins de quatre-vingt-sept édifices ou parties d’édifice de la commune sont inscrits ou classés au titre des Monuments historiques. Dans le coeur médiéval de la cité, cohabitent maisons à pans de bois, ruelles pavées et secrètes cours intérieures. Ailleurs, d’élégants hôtels particuliers (Hôtels de Courcy ou de Blossac) contrastent avec des bâtiments à l’architecture futuriste comme Le Frac, (Fonds régional d’art contemporain Bretagne) et les Champs libres, situé en centre-ville à deux pas de la gare. Ce vaste espace culturel, oeuvre de l’architecte de renommée internationale Christian de Portzamparc, regroupe le Musée de Bretagne, l’Espace des Sciences et son planétarium ainsi que la bibliothèque de la métropole. Mais le monument le plus emblématique de Rennes reste le Parlement de Bretagne. Figure de proue du patrimoine breton, cet édifice remarquable symbolise à lui seul les grandes heures de l’histoire de la région.

Enfin, parmi les autres incontournables du patrimoine de la capitale bretonne, on peut citer le Musée des Beaux Arts, la cathédrale Saint-Pierre, la Place des Lices ou encore les Portes Mordelaises.

https://www.rennes-tourisme.com

Extérieur Musée Manoli © Musée Manoli
Extérieur Musée Manoli© Musée Manoli

L’Atelier Manoli devient propriété du département

Artiste complet, Pierre Manoli s’est intéressé non seulement aux matériaux de récupération mais aussi au granit, à la faïence et au métal dont il a bousculé les normes afin d’en faire jaillir personnages, animaux et oeuvres abstraites qui font la richesse de ce musée atelier. Arrivé en 1975 à la Richardais, sur les bords de Rance, il fait de ce lieu de vie et de création son port d’attache jusqu’en 2001, date de son décès. Le musée est alors inauguré pour faire connaître son oeuvre.

Avec la donation de la famille Manoli, le département devient propriétaire du premier musée départemental riche d’une collection de 411 oeuvres. Il permet ainsi la poursuite de la découverte des oeuvres de cet artiste exposées dans le musée et le jardin arboré.

Saint-Malo, cité corsaire

Ville forteresse, Saint-Malo se targue de n’avoir jamais été conquise. Et pourtant chaque année, nombreux sont ceux qui partent à l’assaut de ses remparts pour en découvrir bastions, portes, tours et échauguettes.


Saint-Malo : Château © Marina Maret
Saint-Malo : Château© Marina Maret

Lieu d’histoire et de légendes, berceau d’illustres personnages, la cité corsaire doit sa célébrité à son extraordinaire passé maritime. Depuis la Porte Saint-Vincent, principale entrée de la ville close jusqu’à la Porte Saint-Thomas, les remparts mesurent 1754 mètres. Et à Saint-Malo, on en fait “le tour”. C’est la balade préférée des Malouins avec la promenade du Sillon qui longe la Plage de l’éventail. Le château qui héberge aujourd'hui la mairie a été construit par les ducs de Bretagne. Modernisé par Siméon Garangeau, disciple de Vauban, son donjon abrite le musée d’Histoire de la Ville. A ne pas manquer non plus aux abords des remparts, les Forts National et du Petit-Bé, tous deux accessibles à marée basse, et le tombeau de l’écrivain François-René de Chateaubriand sur l’îlot du Grand-Bé.
www.saint-malo-tourisme.com

Saint-Coulomb - la Ville Bague © DR
Saint-Coulomb - la Ville Bague© DR

Les malouinières, patrimoine unique de Haute Bretagne

Construites en pleine campagne dans la région du Clos Poulet "Pays d’Aleth" dès la fin du XVIIe, les malouinières sont les résidences de villégiature des riches armateurs malouins. Au nombre de 112, ces élégantes demeures sont liées à l’histoire de ceux que l’on appelle "Ces Messieurs de Saint-Malo”.

Bien à l’abri derrière de lourds portails et à l’ombre d’immenses parcs boisés, ces élégantes demeures aujourd’hui privées, ont toutes un abord un peu strict et austère. Inspirées de l’architecture militaire de style Vauban, leurs façades symétriques sont crépies de blanc pour lutter contre l’humidité et le sel. Leurs toits à pente raide sont coiffés de pots à feu et dotés de cheminées effilées. L’intérieur, souvent somptueux, est décoré de souvenirs de voyages : bois précieux pour les meubles et les parquets, porcelaines de la compagnie des Indes, marbre d’Italie… Elles illustrent à leur manière le glorieux passé de la cité corsaire.