Grandes marées,
belles expériences...

Saint-Malo : grandes marrées © Yannick Le Gal
Saint-Malo : grandes marrées© Yannick Le Gal

Les baies de Saint-Malo et du Mont-Saint-Michel possèdent les plus fortes marées d’Europe. Elles affichent des coefficients compris entre 20 et 120, avec une différence de plus de 14 mètres entre la plus haute et la plus basse mer. C’est le marnage. Le spectacle est d’une incroyable beauté. Deux fois par jour, le littoral se transforme au rythme de la marée qui couvre et découvre l’estran, laissant apparaître de vastes étendues entrecoupées par un lacis de chenaux.
Victor Hugo comparait la vitesse de la marée montante à celle d’un cheval au galop.

Marégraphe de la cité d’Aleth © Y. Gautier
Marégraphe de la cité d’Aleth© Y. Gautier

Curiosité

A Saint-Malo, le marégraphe de la cité d’Aleth, construit en 1844, enregistrait les hauteurs minimales et maximales des marées. Il est aujourd’hui utilisé par l’Usine Marémotrice de la Rance

Grandes marées 2019

  • Mercredi 23 janvier : coefficient 108
  • Jeudi 21 février : coefficient 115
  • Vendredi 22 mars : coefficient 115
  • Samedi 20 avril : coefficient 108
  • Samedi 3 août : coefficient 104
  • Dimanche 1er septembre : coefficient 113
  • Lundi 30 septembre : coefficient 116

www.maree.info

Vivez les grandes marées grandeur nature 

L’hôtel des Charmettes avec ses 16 chambres réparties en 2 villas a conservé l’architecture malouine des années 1900. L’une d’elle, côté mer, abrite la salle des petits déjeuners ou de restauration face à l’île de Cézembre. Elle accueille aussi des expositions-ventes d’artistes (peintures, objets de décoration pour la maison…), et des concerts. Une terrasse surplombe la promenade de bord de mer. Le tout dans une ambiance et une déco plutôt vintage !

Un stage photo sera l’occasion de découvrir ces paysages lunaires et majestueux des grandes marées du 5 au 7 avril 2019 et du 27 au 29 septembre 2019.

Hôtel les Charmettes


Pêche à pieds © Place Cliché
Pêche à pieds© Place Cliché

Pêche à pied

Parce qu’ici les marées sont les plus fortes d’Europe, la Côte d’Emeraude attire de nombreux amateurs de pêche à pied. En fonction des coefficients, la mer se retire parfois très loin, découvrant ainsi des plages immenses. Les pêcheurs ne manquent jamais ces moments exceptionnels pour aller titiller les coquillages dans le sable (palourdes, praires, tellines, coques) ou sur les rochers (bigorneaux, moules et huîtres sauvages). La Baie du Mont-Saint-Michel, quant à elle, reste le domaine de la tradition avec les pêcheries, la pêche à pied, la pêche au dranet…

Saint-Malo : retour de pêche à pieds © Y. Gautier
Saint-Malo : retour de pêche à pieds© Y. Gautier

Des sorties nature avec un guide

Pour tout savoir de la pêche à pied, participez aux sorties natures organisées par Escale Bretagne. Au bas de l’estran, débusquez crabes, crevettes ou poissons et échangez sur l’adaptation de ces animaux au phénomène des marées, sur les techniques de pêche… Le temps d’une demi-journée, cette sortie pédagogique rappelle la fragilité de l'écosystème marin et précise les règles pour le respecter au mieux.
www.escalebretagne.org

Au moment des grandes marées, l’Office de Tourisme de Saint-Malo propose des balades découverte du littoral avec un guide naturaliste. Objectif : découvrir la faune et la flore à marée basse et comprendre ce phénomène qui attire chaque année plus d’un curieux.
www.saint-malo-tourisme.com