La Côte d’Emeraude et
la baie du Mont-Saint-Michel

Saint-Malo © Alexandre Lamoureux
Saint-Malo© Alexandre Lamoureux

Saint-Malo, cité corsaire de renommée internationale

"Ni français, ni breton, malouin suis". Ville forteresse, Saint-Malo se targue de n’avoir jamais été conquise. La cité corsaire s’apprivoise à pied en se promenant sur les remparts de l’Intra-Muros. Elle doit sa célébrité à son patrimoine et son extraordinaire histoire maritime. Navigateurs, explorateurs et armateurs en partirent pour sillonner les mers du monde entier. Parmi “ces Messieurs de Saint-Malo” comme on les appelle, Jacques Cartier, Duguay Trouin ou encore Robert Surcouf. Aujourd’hui, la cité corsaire est une station balnéaire incontournable de la Côte d'Emeraude. C’est aussi un port de plaisance réputé pour son dynamisme et la diversité de ses activités nautiques.


Les activités nautiques sur la Côte d’Emeraude

La Haute Bretagne Ille-et-Vilaine ne compte que 70 kilomètres de côte entre Saint-Briac-sur-Mer et la baie du Mont-Saint-Michel côté Normandie. 70 kilomètres certes mais cette côte là a vraiment la “cote”. Les aficionados s’y précipitent pour pratiquer toutes sortes de sports nautiques : voile, planche à voile, kitesurf, plongée, stand up paddle, ski nautique, aviron et kayak de mer, longe-côte, surf, char à voile… Les 5 spots nautiques du département facilitent la pratique de ces activités grâce à des prestations de location, balades et coaching. Des sorties nautiques à bord de voiliers du patrimoine complètent l’offre au départ de Saint-Malo et Cancale.

www.sensationslittoral.com

Cézembre, l’île face à Saint-Malo

A 5 km au large, l’île de Cézembre présente un relief tourmenté à la végétation rare en raison de bombardements intensifs pendant la seconde guerre mondiale. Elle abrite pourtant une magnifique plage de sable blanc, orientée plein sud. C’est le rendez-vous des amateurs de bronzette, de pique-niques ou d’activités nautiques. Sur place, un seul restaurant, Le Repaire des Corsaires, propose une cuisine simple à base de produits de la mer (homards et bars frais pêchés et grillés) avec une vue imprenable sur la baie de Saint-Malo.

En 2018, un sentier balisé a été ouvert au public pour lui permettre de découvrir un peu plus cette île à l’histoire douloureuse. Cézembre est accessible en bateau les week-ends et jours fériés d’avril à fin septembre, et tous les jours en juillet-août, selon les marées. Des bateaux-taxis assurent également les transferts sur demande.

www.compagniecorsaire.com
www.captain-taxi.fr
www.taxidelamer.fr

Des plages avec piscine d’eau de mer…

Dinard possède deux piscines naturelles découvertes. La première se trouve Plage de l’Ecluse. C’est la plage animée par excellence. Ici, le cœur de la Station bat dès les premiers rayons de soleil mais aussi par gros temps lorsque les vagues viennent se briser sur la Digue dans un spectacle grandiose. La piscine a été construite en 1928 par l'entrepreneur Franck Bailly afin de permettre les bains de mer à toute heure.
La seconde est nichée bien à l’abri au fond de la Baie du Prieuré sur la plage du même nom. Elle est bordée par une digue qui rejoint ensuite la célèbre Promenade du Clair de Lune. La présence d’appareils de fitness en accès libre sur l’Esplanade face à la Baie permet de tester sa forme.

À Saint-Malo, la piscine de la Plage de Bon Secours a été construite en 1937 à l’initiative de René Lesaunier, propriétaire des “bains René”, l’un des trois bureaux de plage de l’époque. Située juste au pied des remparts de la cité corsaire, face au large, elle est équipée de 3 plongeoirs (deux plates-formes de 3 mètres et une de 5 mètres). Grâce à elle, la baignade est possible 24h/24h.

Des stations balnéaires au charme inaliénable

Dinard, l’élégante

Séparée de Saint-Malo par l’estuaire de la Rance, Dinard est une station balnéaire huppée, aux influences britanniques assumées. Empreinte de la Belle-Epoque, elle n’en finit pas de séduire par son ambiance chic et intemporelle. Labellisée ville d’art et d’histoire depuis 2003, elle est réputée pour son patrimoine exceptionnel, ses promenades magnifiques en bord de mer, ses plages de sable fin aux tentes à rayures blanches et bleues et la qualités de ses événements culturels et sportifs.
À ne pas manquer le marché du samedi matin, réputé pour ses produits frais et de qualité, ses artisans et son animation.

www.dinardemeraudetourisme.com

Dinard : Plage de l'Écluse © Y. Gautier
Dinard : Plage de l'Écluse© Y. Gautier

Les villas classées de Dinard

Dès le fin du XIXème siècle, Dinard est une station balnéaire en vogue grâce à la présence d’une colonie anglo-saxonne tombée sous le charme de cet ancien village de pêcheurs. Cette communauté imprègne le mode de vie et le paysage de la station. Villas, châteaux de bord de mer et hôtels sont édifiés avec cette “english touch” qui caractérise l’architecture de la ville. Aujourd’hui, 407 villas classées en zone de protection témoignent du passé prestigieux de la station. Parmi les plus emblématiques, on trouve la villa “Roche Brune” sur la Pointe de La Malouine et les villas "La Garde" et "Saint-Germain" sur la Pointe du Moulinet. La meilleure façon de les découvrir restent les visites guidées proposées par l’office de tourisme et le service Ville d’art et d’histoire de la ville.

Saint-Lunaire, la familiale

Cet ancien port de pêche est devenu une station balnéaire au XIXè siècle avec la mode des bains de mer. Face à la mer, le Grand Hôtel et la Grande Plage avec ses cabines de plages rouges et blanches illustrent parfaitement cette ambiance de vacances. Plus loin, la plage des Longchamps est le rendez-vous des amoureux des sports nautiques.

Saint-Briac-sur-Mer, l’authentique

Pittoresque village de pêcheurs, Saint-Briac séduit par son patrimoine architectural au charme si particulier et ses points de vue exceptionnels sur toute la côte Emeraude. Nombre d’entre eux ont inspiré de grands peintres comme Signac, Renoir, Nozal ou Bernard… A découvrir les plages de sables fin, le château du Nessay (transformé en hôtel de luxe), le Golf de Dinard et la Pointe de la Garde Guérin.

Dans la baie du Mont Saint-Michel...

Cancale, cité de l’huître

Ville de caractère à l’image de ses habitants, Cancale a su préserver l’authenticité de son patrimoine et la richesse de ses traditions.  “Site remarquable du goût” pour la qualité de ses huîtres, Cancale vit au rythme de son port, “la Houle” comme on l’appelle.  Marchés aux huîtres et aux poissons, restaurants, étals de producteurs, l’ambiance est à la fois pittoresque et savoureuse. On ne se lasse pas non plus de la vue sur la baie du Mont-Saint-Michel depuis les quais.  A quelques kilomètres, La Pointe du Grouin. On y accède en empruntant le Sentier des Douaniers (GR34) sur un itinéraire de 11 km le long de la côte.

La Pointe du Grouin

Incontournable en Haute Bretagne Ille-et-Vilaine, la Pointe du Grouin offre un panorama à couper le souffle. A l'Est, l’oeil se perd dans la baie du Mont-Saint-Michel et sur les côtes de la Manche, tandis qu'à l'Ouest il s’aventure dans une enfilade de rivages et de pointes entrecoupées de plages de sable blond. Le site fait partie des 54 espaces naturels départementaux. C’est aussi le spot idéal pour assister, depuis la terre, au départ de la Route du Rhum tous les 4 ans.

Le saut de l'Archange © Al Lark
Le saut de l'Archange© Al Lark

Embarquez à la découverte des dauphins

Découvrez le temps d’une escapade nature de 3 à 4 heures, la biodiversité marine des baies de Saint-Malo et du Mont-Saint-Michel. Au départ de Cancale et à bord de Tursiops II, l’un des bateaux de l’Association naturaliste Al’Lark, vous aurez peut-être la chance d’observer et d’étudier les espèces qui y vivent : nombreux oiseaux marins, méduses, poissons lune et les mammifères marins comme les marsouins, phoques et grands dauphins qui ont élu domicile dans la baie. Al’Lark propose une approche pédagogique et nautique du patrimoine naturel des baies de Saint-Malo et du Mont-Saint-Michel. Une expérience unique doublée d’un grand bol d’air.